Dites au revoir aux images saccadées et aux temps de réponse trop longs grâce à NVIDIA G-Sync et AMD FreeSync

WRITTEN BY Paul Hanks

Posted on September 11 2018


WLorsque vous jouez aux jeux vidéo, une fréquence d'image plus fluide est un facteur tout aussi important que des graphismes réalistes et raffinés, car cela influe sur votre votre expérience de jeu. Un simple retard du temps de réponse ou un écran qui saccade, même brièvement, peut vous empêcher de jouer correctement. À l'époque, la technologie V-Sync (synchronisation verticale) a été en mesure de résoudre les problèmes de retard du temps de réponse de l'écran, mais, en termes de résultats, il y a encore de gros progrès à faire. Aujourd'hui, les deux principaux fabricants de cartes graphiques ont chacun lancé leurs technologies de synchronisation (NVIDIA G-Sync et AMD FreeSync) afin de rendre les jeux graphiquement plus fluides.
 

Lorsque le taux de rafraîchissement de l'affichage n'est pas synchronisé avec la carte graphique

Pourquoi l'écran de jeu saccade-t-il ou accuse-t-il un temps de réponse ? C'est tout simplement lié au fait que le taux de rafraîchissement des moniteurs d'ordinateur est fixé à 60 Hz pour les modèles standard (ce qui signifie que l'écran est mis à jour 60 fois par seconde) alors que le taux d’images par seconde (IPS), tel que présenté par la carte graphique lors de l'exécution des jeux vidéo, n’est pas constant : il fluctue de haut en bas. Par conséquent, lorsque le taux de rafraîchissement du moniteur n'est pas synchronisé avec le taux d’images par seconde de la carte graphique, l'écran de jeu saccade ou souffre d’un temps de réponse trop long, ce qui a alors un impact sur l'expérience de jeu. De nos jours, les performances des cartes graphiques ne cessant de s'améliorer, le nombre d'images par seconde est de plus en plus élevé, même en faisant tourner les jeux sous haute résolution. Toutefois, le taux de rafraîchissement de la plupart des moniteurs reste fixé à 60 Hz. On constate alors que le taux de rafraîchissement du moniteur ne suit pas la cadence des performances améliorées des cartes graphiques, entraînant des problèmes d'alignement et de saccades.
 

Technologie de synchronisation verticale V-Sync

Auparavant, afin de profiter d’une image fluide lors de votre partie, il fallait activer V-Sync (synchronisation verticale). En d'autres termes, V-Sync est une fonction qui permet aux cartes graphiques de faire tourner les vidéos à 60 IPS à une fréquence de 60 Hz, afin d'éviter les problèmes de saccades à l’écran. Cependant, cette option limite les performances des cartes graphiques haut de gamme. De plus, si l'écran ne peut afficher les 60 IPS lors des scènes de jeu trop détaillées, la carte graphique sera obligée de redescendre à 30 IPS, jusqu'à ce que le jeu atteigne un stade ou la qualité d'image est moins exigeante. Une fois ce stade atteint, la fréquence d'images sera ramenée à 60 IPS, mais, l'ampleur de la fluctuation des IPS étant trop grande, la variation excessive entre les fréquences d'images à 30 puis à 60 IPS entraîne des problèmes de temps de réponse.
 

Technologie de synchronisation NVIDIA G-Sync

Les deux principaux fabricants de cartes graphiques, NVIDIA et AMD, ont tous deux pour objectif de rendre les images des jeux plus fluides. Chacun a réussi à atteindre ce même objectif en termes de synchronisation des taux de rafraîchissement pour les cartes graphiques et les moniteurs, mais, pour ce faire, ils ont tous deux emprunté des chemins différents. NVIDIA a lancé sa technologie G-Sync en premier : une solution matérielle qui propose d'ajouter une puce directement au moniteur. Cette puce possède une mémoire tampon intégrée qui communique avec les cartes graphiques NVIDIA GeForce. La puce G-Sync lit le numéro le plus récent de la carte graphique et ajuste automatiquement la fréquence de rafraîchissement du moniteur en fonction des performances des différentes cartes graphiques, afin de le synchroniser et de le faire fonctionner en lien avec la sortie d'image des cartes graphiques. Tant que le taux de rafraîchissement du moniteur est pris en charge, il peut être ajusté de façon dynamique entre 0 et 240 Hz en temps réel. Par conséquent, lorsque que vous jouez à des jeux vidéo, vous ne rencontrerez aucun problème d'artefacts ou d'écran qui saccade, qui saute ou qui scintille.
 

Technologie de synchronisation AMD FreeSync

Bien que la technologie AMD FreeSync ait été lancée plus tard, elle a été récemment mise à jour vers sa nouvelle version : FreeSync 2. La fonction FreeSync fournit elle aussi un taux de rafraîchissement dynamique au moniteur, en ajustant simultanément les taux de rafraîchissement de l'écran en fonction des changements de fréquence d'images des cartes graphiques Radeon. Cela permet de résoudre les problèmes d'instabilité, toujours présents dans la technologie V-Sync traditionnelle, et de rendre l'image en jeu plus fluide.

Contrairement à la méthode de NVIDIA G-Sync, qui nécessite l'intégration de puces discrètes, FreeSync se concentre sur les normes d'interface numérique. Cette technologie a intégré la norme industrielle DisplayPort Adaptive-Sync, qui permet un ajustement en temps réel des fréquences de rafraîchissement via l'interface DisplayPort. La nouvelle spécification pour les interfaces HDMI prend également en charge FreeSync. Bien que la technologie de synchronisation FreeSync ne nécessite pas d'ajouter une puce sur les moniteurs, elle doit tout de même être associée à des moniteurs compatibles possédant des ports DisplayPort ou HDMI et à des cartes graphiques Radeon pour fonctionner.

En plus d'être capable de maintenir une certaine fluidité d'image en jeu, la dernière génération de la technologie FreeSync 2 a également enrichi la qualité d'image. La technologie Low Framerate Compensation (LFC) a notamment élargi la gamme de fréquences de rafraîchissement FreeSync du moniteur, tout en conservant une image fluide même lorsque la fréquence d'images de la carte graphique chute à moins de 30 IPS. De plus, FreeSync 2 double la gamme de couleurs RVB et offre une HDR (High Dynamic Range), ce qui permet d'obtenir une qualité d'image encore plus détaillée. Enfin, cette technologie est dotée d'un processus d'imagerie HDR amélioré, de sorte que l'image HDR est présentée de façon plus fluide encore.
 

Conclusion

Les technologies de synchronisation NVIDIA G-Sync et AMD FreeSync permettent chacune d'atteindre un certain niveau de performances. Les joueurs pourront à coup sûr remarquer la différence une fois ces fonctions activées, en particulier pour les jeux dotés de scènes complexes et d'images rapides, comme les jeux de tir à la première personne, les jeux de course et les jeux de sport. On notera une amélioration significative dans le désalignement, le défilement saccadé et la fluidité de l'écran. Cependant, il est en réalité très difficile de comparer les résultats ou les performances entre les deux technologies sur la base de données quantitatives. Seuls nos yeux sont en mesure de capter les différences subtiles, et chacun possède sa propre perception, qui n'est pas forcément précise et objective.



Pour en savoir plus sur la configuration d'un système multi-écran avec FreeSync: https://fr.msi.com/blog/how-to-setup-triple-curved-gaming-monitors
us